Veille Webmarketing & marketing direct

Comment vendre sur internet. Les actualités du marketing en ligne.

Vlan #67 Comment approcher sa masculinité et être pro #Metoo?

mardi 20 novembre 2018 à 08:00

Jerry Hyde est un thérapeute anglais qui s’est spécialisé sur les groupes d’hommes et donc sur la masculinité.
Rétrospectivement, 1 an après le début du mouvement #metoo, je me suis posé beaucoup de questions sur les hommes, les femmes, la masculinité et la féminité et cet épisode est à l’image de mes questionnements.
Dès lors, je vous invite à écouter l’intégralité du podcast (idéalement dans sa langue originale l’anglais) et pas qu’un seul bout parce qu’un message aurait pu vous perturber.

Voici la version anglaise:

Et la version française:

J’ai voulu traiter de ce sujet car je continue moi même de me poser des questions et que le rapport au genre fait parti intégrante des révolutions sociétales que nous sommes en train de traverser.
Ce podcast est en 2 langues, anglais et français pour qu’il soit accessible au plus grand nombre mais je vous recommande vivement la version anglaise (en version originale) si pouvez vous le permettre.

Bien sur, si vous le souhaitez vous pouvez vous abonner à ce podcast ! N’hésitez pas 🙂

 

 

Masculinité/Fémininité: il faut en finir avec cette guerre des sexes

 

Comme le souligne dès le début du podcast Jerry Hyde, on apprend aux petits garçons à se battre, à être durs mais jamais à avoir accès à leur émotions et par conséquent des années plus tard, ils n’y arrivent pas ou n’osent pas le faire.
Il s’agit d’accepter et de reconnaitre qu’on a été blessé mais aussi de savoir communiquer à l’autre d’une manière non violente son émotion.
C’est peut être cela qui est en partie à l’origine de l’incompréhension entre hommes et femmes mais quoiqu’il en soit, on ne peut que constater que pour une part des féministes, il y a une bataille à mener.
Jerry explique que ce langage guerrier ne peut pas aider la cause, car il ne fait qu’enflammer la situation.
Selon lui, il n’y a pas de guerre ou de bataille car une personne bien équilibrée est une personne qui doit bien gérer son masculin et son féminin que nous avons tous (hommes et femmes) en nous.
Par conséquent, à travers son travail, il pense qu’en aidant les hommes à accepter leur part féminine, cela permettra de simplifier leurs rapports au quotidien et la manière dont ils envisagent les émotions.
C’est le travail qu’ils doivent faire car il est trop peu présent dans notre culture occidentale d’accepter sa part de féminité.
Et les hommes ne bossent pas assez sur eux.
Il est évident qu’un être humain est égal à un autre être humain avant de considérer son sexe, sa couleur de peau, ses préférences sexuelles ou encore sa provenance.
Ce préambule fait, il y a encore beaucoup de mouvements dans lesquelles les femmes essaient de prouver qu’elles peuvent être l’égal des hommes mais en intégrant des forces dîtes « masculines » comme le pouvoir, la force physique ou autre…
Elles ne célèbrent pas suffisamment la puissance féminine qui est toujours vécue comme un aveu de faiblesse en particulier lorsqu’elle s’exprime chez l’homme.
Pourtant il y a beaucoup de puissance dans le féminin mais à vouloir dire que nous sommes les mêmes, hommes et femmes vont y perdre.
Pour Jerry Hyde, nous ne sommes pas les mêmes et nous ne voulons certainement pas l’être.

 

 

Les hommes ne doivent pas s’excuser de leur masculinité

 

A travers ces différents mouvements, il est intéressant de noter que les hommes deviennent des censeurs d’autres hommes.
Cela m’est d’ailleurs personnellement arrivé sur le compte instagram d’une influenceuse avec laquelle je discute régulièrement en privée. J’ai fait une blague sexuelle en commentaire public sur une des ses publications et j’ai trouvé intéressant de constater que ceux qui se sont abattus sur moi étaient des hommes, pas des femmes et il a fallu que l’influenceuse intervienne.
Je crois que cela résume bien la situation même si l’idée n’est certainement pas de nier qu’il y a une masculinité toxique et des hommes un peu partout qui abusent de leur pouvoir et de leur force physique.
Evidemment cet état d’esprit doit être combattus avec force par tous mais pas au prix de la masculinité.
Comme l’explique de manière particulièrement intéressante Jerry, il s’est beaucoup battu contre cette idée que tous les hommes sont des violeurs potentiels mais il a fini par l’accepter et se dire « oui c’est vrai, je suis un violeur potentiel et je suis fier d’être capable de gérer cette énergie en moi et de ne pas passer à l’acte ».

Cela vaut beaucoup mieux que de s’excuser d’être un homme car cette posture ne permet pas de faire avancer quoique ce soit.
Les hommes doivent accepter leur part féminine, accéder à leur vulnérabilité et être en charge de leur masculinité.
En aucun cas, « l’homme du futur » (si tant est que cela veuille dire quelque chose) doit être l’équivalent de la femme car ce n’est pas très sexy ni même réaliste.
Beaucoup de personnes sont en train de se perdre en chemin.

 

Il y a beaucoup à dire sur le sujet de la masculinité et dans ce podcast nous abordons d’ailleurs beaucoup plus largement le sujet.
Je sais que le sujet est tendancieux donc je serai curieux d’avoir vos questions et vos remarques si vous êtes intéressés à continuer le débat en dehors du cadre de cet épisode de podcast.

L’article Vlan #67 Comment approcher sa masculinité et être pro #Metoo? est apparu en premier sur Greg from Paris.